Comment créer un étang pour poissons dans son jardin ?

Créer un étang pour poissons dans son jardin met non seulement l’environnement en valeur, mais attire également une biodiversité intéressante telle que grenouilles et oiseaux, lesquels aident à éliminer tous les éléments indésirables. Toutefois, avant de débuter les travaux, quelques consignes sont à respecter.

Quels sont les consignes à respecter ?

Il n’est pas nécessaire de demander un permis de construction lorsque le bassin ne sert pas à la baignade. Par contre, pour le respect des voisins, il est préférable de faire une déclaration de travaux pour avertir qu’il y aura des bruits inhabituels durant quelques semaines. 

De plus, il est important de s’informer sur la superficie autorisée et l’emplacement idéal pour s’assurer de ne pas avoir de tuyaux ou de câbles électriques dans le sol. L’étang pour poissons doit également être situé au secteur le plus bas du jardin pour que l’eau puisse s’y accumuler de façon naturelle tout en ayant une légère pente pour que le surplus soit doucement déversé.

La création de l’étang pour poissons

Lorsque l’emplacement de l’étang est bien réfléchi et choisi et que le matériel est prêt (pelle, bâche résistante, kit de filtration, pompe de bassin, cascade pour bassin etc.), c’est le moment de la préparation :

  • Délimiter les contours de l’étang avec du fil ou un tuyau d’arrosage afin de visionner la superficie.
  • Creuser en débutant par le contour et en créant peu à peu des paliers à l’intérieur afin d’offrir aux plantes différentes profondeurs.
  • La zone la plus profonde de l’étang doit être d’environ 1,20 m pour que les poissons et certaines plantes soient à l’abri du gel.
  • Enlever les cailloux et les racines qui pourraient endommager la bâche.
  • Mettre un feutre géotextile.
  • Couvrir le fond du trou avec une bonne couche de sable (environ 5 cm).
  • Placer la bâche en la laissant déborder du trou et la maintenir à l’aide de pierres.
  • Remplir l’étang à la moitié avec de l’eau afin de rendre la bâche stable.
  • Couper le feutre pour qu’il soit de la même dimension que la bâche.
  • Prendre la terre conservée préalablement afin de camoufler la bâche. Selon le style désiré, des pierres décoratives peuvent également y être installées.
  • Installer des plantes aquatiques et des poissons pour compléter la création de l’étang. Une pompe et une cascade aidera également à oxygéner l’eau tout en évitant une eau stagnante et nocive.
  • De l’eau peut être ajouté dans l’étang peu à peu et selon les besoins des plantes.

Il ne reste qu’à entretenir le bassin convenablement selon les saisons et les besoins de la vie sauvage qui s’y trouve quotidiennement.